Restaurant De Bacon

Lieu Cap d’Antibes
Programme Réhabilitation et transformation, augmentation de la surface d’accueil, création d’une terrasse surélevée, modification de toiture et redistribution intérieure.
Client Privé
Équipe Agence ArchiBiolaB / BET Structure B2C Ingénierie / BET Fluides LE BE
Surface Parcelle 2285 m2 / Bâti 867 m2 / Terrasse 130m2
Livraison Février 2021


Pépite de la gastronomie antiboise et azuréenne, le restaurant De Bacon est une institution de renom depuis plus de soixante ans. Réputé pour sa célèbre bouillabaisse et ses spécialités à base de poisson, Le Bacon offre également une vue spectaculaire sur la mer, les remparts de la vieille ville d‘Antibes et les côtes italiennes par temps clair. Le contexte dans ses multiples aspects, le site, sa géographie, sa topographie mais aussi l’histoire, le déjà là, la mémoire incorporée à l’espace, constituent la ressource clé voire le matériau primordial du projet. Celui-ci s’inscrit une nouvelle fois dans une logique bioclimatique où le vivant est au coeur des réflexions.

La nature environnante est abordée par l’agence comme un élément central et déterminant pour le programme. Le bâtiment repose sur plusieurs systèmes constructifs, dont une ossature en bois vétuste, et il doit désormais améliorer ses performances thermiques et acoustiques, sa capacité d’accueil, sa fonctionnalité ainsi que son inscription dans son environnement. L’optimisation du programme au sein du volume existant, avec pour seule extension une terrasse ne changeant pas l’emprise au sol, suit également une logique d’économie globale qualitative. Cette terrasse offre un panorama exceptionnel sur la Méditerranée correspondant à l’esprit du lieu ; de nombreuses bâtisses environnantes classées en sont pourvues. Les sons de la route sont atténués grâce à une barrière végétale où de nombreuses essences de cactées, d’agrumes et de buissons vernaculaires règnent aux côtés des pins, oliviers centenaires et pavés écogreen.

Inspirées des teintes argileuses locales, les façades adoptent une couleur ocre rouge tandis que les murets reprennent un parement en pierre naturelle blanchie issue de la carrière de la Sine à quelques kilomètres seulement. Une manière de privilégier le commerce de proximité tout en limitant notre empreinte carbone. L‘emploi des ressources existantes, la limitation des importations de matières, la volonté d’ancrage et de prolongement du bâti sont envisagés dans la continuité du milieu naturel. Ainsi les matériaux locaux employés deviennent-ils des « matériaux-paysages » s’inscrivant dans les dimensions géographiques et géologiques du site. La charpente, auparavant dissimulée devient apparente. Pièce maîtresse de ce bâtiment, elle est revue pour retrouver des qualités architectoniques. Et l’atrium ajouté au sommet de la toiture permet d‘inonder les volumes intérieurs de lumière zénithale. Les usages et les circulations sont au centre des réflexions pour la redistribution des espaces intérieurs.

La structure existante est entièrement rénovée, elle satisfait les nouvelles exigences en termes d’usage, de confort, de programme, de sécurité et de règlementation ERP. La cuisine est déplacée. La salle principale est agrandie, augmentant la capacité d’accueil d’une centaine de personnes. Les différences de niveaux entre les espaces sont améliorées par des rampes facilitant les connexions. Les pilliers porteurs sont réduits afin de favoriser la transparence et de créer un paysage intérieur donnant à voir la mer et le ciel en cadrage panoramique.  Les menuiseries anthracites de la pergola bioclimatique avec ses lames inclinables favorisent une nouvelle lecture contemporaine, une épure visuelle, garantissant une vue dégagée sur le paysage.